Aller au contenu principal

Editorial: UN NOUVEAU PAVÉ DANS LA MARE

version PDF
Numero: 
Objecteur de croissance Vol1-1
Jacques Samuel

La décroissance, c’est à la fois un projet nouveau et une idée qui a déjà fait du chemin. C’est subversif et constructif, révolutionnaire et salutaire. La décroissance est un projet qui a le potentiel de permettre à la société québécoise de répondre aux crises auxquelles elle fait face, qu’elles soient écologiques, sociales, politiques ou économiques. Un projet qui n’a pour l’instant que trop peu de place dans les débats publics… L’Objecteur de croissance est le premier journal au Québec qui se consacre uniquement à faire connaître cette idée à la fois provocatrice et unificatrice.

L’Objecteur de croissance veut d’abord faire connaître à la société québécoise certaines idées, philosophies, valeurs et réflexions propres au thème de la décroissance. Il est une occasion d’échange et de réaction, et il est un fier partenaire du Mouvement québécois pour une
décroissance conviviale avec qui il compte faire évoluer le débat sur la question. L’Objecteur de croissance veut mettre en avant des idées nouvelles et un contenu unique qui permettront à la société québécoise de mettre en marche ce projet à sa manière, en adaptant la décroissance à ses propres besoins. Il s’agit pour l’instant d’une publication sobre et irrégulière qui s’adresse avant tout à la population en général, tout en désirant toucher un univers alternatif plus averti.

Qu’il parle, comme dans ce premier numéro, de l’origine de la croissance économique aux fondements de la décroissance, en passant par une métaphore sur notre société ou par une critique du progrès, l’Objecteur de croissance publie des auteurs désireux de faire valoir une idée étoffée, une réaction à un texte publié dans un numéro précédent, ou même un simple point de vue sur la décroissance. L’Objecteur de croissance se nourrit donc de la participation de la population à qui il s’adresse, et il renaîtra à chaque fois, on l’espère, de l’inspiration qu’il aura pu susciter. Profitez-en pour partager avec la société québécoise votre point de vue sur la décroissance et pour faire avancer le débat sur la question!